Libérée

Je sortais d'une soirée particulière ce soir là. Pourtant rien ne respirait le macabre ni la mélancolie, sauf peut-être les égouts, regorgeant de cadavres de rats. Les ombres des passants dansaient sur les murs de la ville m'oppressant presque tant elles étaient surdimensionnées. Elles s'étiraient au-delà des fissures, au-delà des balcons rongés par les intempéries, …

Lire la suite de Libérée