Rédiger un blog, est-ce vraiment écrire pour les nuls ?

Avant de sombrer dans l'angoisse de la page blanche, je me suis résolue à devenir l'Indiana Jones du blogging à la recherche de l'idée perdue, au risque même de me voir accablée par une malédiction vieille de cinq mille ans pour avoir malencontreusement dérobé un sujet. Un article intitulé "27 Techniques de Rédaction Web Démentielles …

Lire la suite de Rédiger un blog, est-ce vraiment écrire pour les nuls ?

La série Arrow a failli être parfaite

Les rois de la mièvrerie et du triangle amoureux Greg Berlanti et Andrew Kreisberg respectivement les initiateurs des séries Dawson et Vampire Diaries, pour ne citer qu'elles, ont encore frappé. A l'instar de The Flash, la série Arrow met à mal l'histoire originelle des personnages de l'univers DC Comics. Pire, les créateurs, pourtant quarantenaires, ne …

Lire la suite de La série Arrow a failli être parfaite

affiche Valley of shadows

Critique cinéma : Le règne des ombres, par Samuel Solé

Critique du film "Valley of Shadows" réalisé par le norvégien Jonas Matzow Gulbrandsen « Endymion le bergerFut aperçu par Séléné, la Lune.Elle le vit et l’aima.Elle descendit des cieuxJusqu’à la grotte de Latmos,Elle l’embrassa et s’étendit près de lui.Que son sort est fortuné ;Sans un geste, immobile,A jamais il sommeille,Endymion le berger » Dans les Métamorphoses, Ovide emprunte …

Lire la suite de Critique cinéma : Le règne des ombres, par Samuel Solé

Critique cinéma : Cellules cancéreuses, par Samuel Solé

Critique de la série Stranger Things (2016) réalisée par Matt Duffer et Ross Duffer « Le cancer vient de la folie réprimée » écrivait Norman Mailer dans Un rêve américain (1965), récit magistral et terrible, parcouru par les grandes obsessions de l’imaginaire américain du XXe siècle : l’alcoolisme, la sexualité, la peur, mais aussi et surtout le cancer. …

Lire la suite de Critique cinéma : Cellules cancéreuses, par Samuel Solé

district 9

District 9, une production originale

Que dire de ce Discrict 9 sinon qu'il n'a rien des productions traditionnelles sur les extraterrestres. Plutôt du genre trash, à la Carpenter, Neill Blomkamp fait passer le message sans ménagement. Violence oblige... (mais quel talent) Le "héros" (anti-héros devrais-je dire), Sharlto Copleya alias Wikus van der Merwe est initialement chargé de notifier aux extra-terrestres …

Lire la suite de District 9, une production originale