Mélody et Louka, deux jeunes altruistes et actifs

Mélody et Louka œuvrent régulièrement pour le bien d’autrui. Portrait d’un frère et d’une sœur qui partagent une même passion.

Mélody, entre secourisme et immobilier, son cœur balance

Depuis un an, Mélody est fermement engagée dans une formation aux premiers secours en équipe de niveau 1 (PSE1) au sein de l’association des sauveteurs et secouristes de Monéteau et de l’Auxerrois, club affilié à la FFSS (Fédération Française de Sauvetage et de Secourisme). Elle participe déjà à de nombreux évènements tels que la course de Noël d’Auxerre en tant que secouriste.

Pour le moment, cette jeune femme de 19 ans vise le bac STMG (sciences et technologies du management et de la gestion) et se destine au métier d’agent immobilier. Mais ce qui lui tient particulièrement à cœur depuis longtemps, c’est porter secours aux autres. D’ailleurs si elle avait l’occasion d’orienter sa carrière professionnelle dans ce domaine, elle le ferait.

« J’ai toujours voulu aider des personnes en danger, qui en ont le plus besoin ».

Une vocation née d’une compassion naturelle pour autrui mais également du fait que, depuis toujours, elle doit vivre avec la maladie de Turner, maladie génétique qui implique, notamment, un ralentissement conséquent de la croissance. Cette jeune femme, qui affronte chaque jour cette maladie, a, par conséquent, développé une sensibilité particulière envers la souffrance des autres et se préoccupe sans cesse de leur bien-être.

Louka, sapeur-pompier en herbe passionné d’action

Tout comme sa sœur, et inspiré par son père qui exerce le métier d’ambulancier, c’est ce qui motive le jeune Louka, en formation depuis trois ans au sein du centre de secours de Saint-Valérien, l’un des 1.500 centres de formation de jeunes sapeurs-pompiers (JSP). A 15 ans, Louka fait partie des 30.100 filles et garçons qui se retrouvent chaque semaine afin de devenir jeune sapeur-pompier, un premier pas vers son plus grand rêve : devenir sapeur-pompier professionnel et intégrer la brigade des sapeurs-pompiers de Paris. D’ailleurs, dès novembre prochain, Louka aura l’âge requis pour être sapeur-pompier bénévole.

« L’action du métier et venir en aide aux personnes ».

Le jeune homme a fait le choix de suivre cette formation composée de quatre cycles afin de d’apprendre le métier de pompier. Le cycle 1 offre une découverte des matériels et un enseignement des comportements qui sauvent et des valeurs liées à l’engagement citoyen. En cycle 3, Louka continue d’approfondir ses connaissances par des manœuvres et l’apprentissage des valeurs des sapeurs-pompiers, de l’éthique du métier. « C’est très intéressant parce qu’on en ressort avec beaucoup plus de choses qu’avec la formation de trois semaines. Les formateurs nous encouragent et nous donnent plus de solutions, des idées, des moyens » explique-t-il.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s