La fois où je me suis enfui de chez le médecin by Yvan Pandelé

« Certes, ne pas avoir de médecin traitant, ce n’est pas très malin. Alors quand il faut dénicher un toubib un 4 janvier, on fait comme tout le monde, journaliste santé ou pas : on jette un œil aux sites de rendez-vous en ligne (désertiques) puis on épluche les pages jaunes à l’envers… Un appel, deux, trois. Bingo : rendez-vous le lendemain, en secteur 1.

Un brin de contexte. J’habite dans une ville de banlieue étrangement cossue au sein d’un département sinistré d’Île-de-France. Autrement dit, le monde s’y partage en deux catégories : ceux qui ont un portefeuille chargé et profitent d’un secteur 2 pléthorique. Et les autres, qui se pressent dans un secteur 1 saturé. Moi, je creuse.

Il y a ceux qui aiment les gens…« 

Lire l’article sur What’s up Doc

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s