Pixel Vengeur : « Je suis un enfant de Gotlib »

Dans les années 70, Pixel Vengeur, de son vrai nom Benoit Serrou,découvre l’univers de la bande dessinée. « Mon père travaillait dans la presse. J’ai été biberonné à ça ».Dès l’âge de 7 ans, il lit le magazine Pif et découvre le talent Marcel Gotlib, l’un des fondateurs de Fluide Glacial. Pour lui, c’est une véritable révélation. Il fera de la bande dessinée son métier. Pixel Vengeur commence sa carrière de dessinateur dans les années 80, notamment pour le magazine Métal Hurlant. Il s’orientera ensuite vers les jeux vidéo puis reprendra le chemin de la BD en 1999, devenant pionnier dans la création de BD sur ordinateur. D’ailleurs à ceux qui se demandent si Pixel use encore de crayons : « Bien sûr, je fais toutes mes dédicaces au crayon » répond-il en riant. Depuis 10 ans, il dessine pour Fluide Glacial, entre autres. « J’adore travailler dans la presse, j’aime bien l’urgence de la presse ».

La carrière déjà bien nourrie de Pixel Vengeur fera un bon de plus lorsque Yan Lindingre, Rédacteur en chef de Fluide Glacial, lui proposera de reprendre Gai-Luron, un chien amorphe créé par Gotlib en 1964. Pixel Vengeur dont l’humour et le graphisme sont très proches de ceux de Gotlib était le seul en lice et la difficulté était de plaire à Gotlib. Un pari gagné par le dessinateur. « Lorsqu’il a reçu les premières planches, on a compris que ça lui plaisait bien. Il a eu l’album dans les mains et il était satisfait ».

Marcel Gottlieb, dit Gotlib

L’aval de son idole sera une véritable consécration dans la carrière de Pixel Vengeur. « On a été adoubés comme on dit » ajoute-t-il. « Il aimait bien ce côté grandiloquent, pour s’en moquer bien sûr. C’était quelqu’un de très simple. Mais il aimait bien poser la main sur votre tête pour dire « je t’aboube mon fils » ». D’ailleurs, lors d’une rencontre, Pixel Vengeur le remerciera bien d’avoir été une telle inspiration pour lui. Ce 1er tome est sorti en septembre 2016. Trois mois plus tard, Marcel Gotlib s’éteignait à l’âge de 82 ans.

Aujourd’hui, Pixel travaille sur un 2ème tome avec le scénariste Frédéric Felder, sur un autre ton mais toujours dans l’esprit Gotlib. Autre album qui sortira à la mi-juin aux éditions Vide Cocagne : Nécrodominicon, « complètement barré », sur fond du mythe du Cthulhu, célèbre personnage tiré de l’œuvre littéraire de H.P. Lovecraft dont Pixel est un fan absolu. « Il y a toujours plus ou moins des tentacules dans chacun de mes albums » sauf dans Gai-Luron, évidemment.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s