Malédiction ?

On a souvent donné un sens ésotérique au terme malédiction. Et de la malédiction procèdent le fatal, l’irréversible, l’inéluctable et le malheur. L’être humain a souvent tendance à l’incomber à une force extérieure inaltérable. Il a souvent pointé du doigt la destinée, un sort jeté par un individu dont les pouvoirs dépassent l’entendement. Et il est vrai que cela le dépasse en fait. Il ne le comprend pas, tout ce qui relève de l’étrange, de la magie ou de l’inconscient.

La malédiction est indiscutablement sempiternelle, répétitive et indépendante de la volonté de l’être humain. Et ceci est en réalité tout à fait normal du fait que nous  imitons nos parents, nos proches etc. L’identification crée la similitude dans les actes et les pensées. Mais elle introduit également des mécanismes qui se glissent dans nos esprits sans qu’on y prenne garde. Ainsi, l’homme dont les ancêtres, par exemple, ont de père en fils choisi des épouses possédant certaines caractéristiques exécrables, recherchera inconsciemment le même type d’épouse à son tour. La malédiction naît dans l’esprit lorsque l’histoire, aussi malheureuse soit-elle, se répète inlassablement. Ainsi cet homme se plaindra car il ne comprendra pas pourquoi les hommes de sa famille sont destinés à rencontrer le même type de femme.

Ce qu’il faut voir au-delà, c’est qu’en dehors de notre propre vécu, est inscrit en nos esprit le vécu de nos aïeux, qu’il soit dit ou caché. Et que non seulement nous reproduirons nos erreurs en fonction de notre propre expérience, mais en plus, nous reproduirons les erreurs de nos ancêtres, transmises de génération en génération. Dans les mythes, il est souvent de bon ton de se débarrasser de l’auteur de la malédiction pour la briser, ou bien de la subir en sachant pertinemment que le flambeau sera passé. Et l’on priera Dieu, impuissant et démuni, pour que tout cela s’arrête. Mais dans la réalité, la seule cause de cette malédiction pourrait constituer une première clé de la solution. Et à force de reproduire, le mot est jeté là, en pâture à la vie. L’être humain pense haut et fort « malédiction ». Car consciemment, il peut tout à fait observer la constance du phénomène à travers les époques, dans sa famille. La malédiction d’ailleurs, non contente de s’appliquer à la famille, s’applique également à l’humanité toute entière.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s